Commissioned Reports

Étude sur les connaissances et l’expérience professionnelles des enseignantes et enseignants autochtones dans les écoles canadiennes

Réalisée par Verna St. Denis, Ph.D., University of Saskatchewan pour la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Rapport entier (PDF, 1 MB)

La présente étude s’est intéressée aux connaissances et à l’expérience professionnelles du personnel enseignant autochtone (membres des Premières nations, Métis et Inuits) et visait à trouver comment combler le besoin criant d’améliorer et de promouvoir l’enseignement des questions autochtones dans les écoles publiques.

Conclusions

Les enseignantes et enseignants autochtones qui ont pris part à l'étude ont révélé avoir choisi cette profession et y être demeurés à cause de leur conviction de l’importance de l’éducation. En reconnaissant de manière positive les peuples autochtones, leur culture et leur histoire, les enseignantes et enseignants autochtones ayant pris part à l’étude ont permis à des élèves autochtones de ne plus être des éléments négligeables (Butler, 1993).

Avides de transmettre le contenu et les perspectives autochtones, les participantes et participants à l’étude désiraient communiquer leur savoir et ont cherché à échanger entre eux pour élargir leurs connaissances. Ils ont décrit leurs pratiques pédagogiques ancrées dans leur culture et la manière dont celles-ci influaient de manière positive sur leurs élèves, qu’ils soient ou non d’origine autochtone.

Ils ont souligné que l’intégration du contenu et des perspectives autochtones doit se faire tous les jours, auprès de chaque élève et dans toutes les matières.

Estimant que le racisme qui règne dans le milieu de l’éducation est un problème généralement nié, passé sous silence et banalisé, les enseignantes et enseignants autochtones ont rapporté diverses manières dont ils sont victimes de discrimination raciale : mépris de leur qualification et de leurs capacités ainsi que du contenu et des perspectives autochtones, diminution des attentes à l’égard des élèves autochtones et non-reconnaissance des répercussions de la colonisation et de l’oppression sur les peuples autochtones.

Les participantes et participants se sont demandé qui sont les personnes alliées du personnel enseignant autochtone et de l’éducation autochtone dans son ensemble, ceux qui les incluent, eux de même que leur famille et leur communauté, ou encore leurs personnes alliées potentielles, comme des collègues non autochtones. Selon eux, leurs collègues alliés sont authentiques, honnêtes et fiables, savent écouter, restent optimistes et ouverts d’esprit même au moment de relever de multiples défis pédagogiques.