Commissioned Reports

Favoriser la formation – comment le milieu des arts comprend le changement social et y contribue

10 novembre 2006

Sommaire

Les personnes qui travaillent dans le domaine des arts et du changement social, en général des artistes produisant leur art en collaboration avec des collectivités, constatent de plus en plus qu’une formation solide devient nécessaire à mesure que ce champ s’agrandit. L’apprentissage en cette matière s’est toujours fait sur le tas, et bien que les principaux organismes oeuvrant dans ce domaine estiment qu’il est d’une importance capitale d’apprendre par la pratique, les possibilités de formation structurée —qui comprennent généralement une expérience pratique au sein de la collectivité —sont rares et précieuses. Initiative des Judith Marcuse Projects de Vancouver (Canada), la présente étude sur la façon dont le milieu des arts comprend le changement social et y participe servira de base à l’élaboration d’activités d’enseignement et de formation offertes par le futur International Centre for Art and Social Change (centre international pour l’art et le changement social).

Quarante-six organismes et artistes individuels, jugés exemplaires tant sur le plan de leur pratique artistique que sur celui de leur influence sur le changement social, ont participé à cette étude par voie d’entrevues téléphoniques à questions ouvertes et fermées portant sur des sujets variés, tels que la mobilisation communautaire, les valeurs du changement social et les activités de formation. Onze des organisations et artistes individuels participants sont établis au Canada, principalement dans des milieux urbains, 25 sont dispersés sur l’ensemble du territoire des États Unis tandis que dix autres se trouvent en Europe, en Australie et en Asie. La première partie de ce rapport présente brièvement ces 46 organismes et artistes. La seconde partie comporte deux volets. D’abord, on analyse la façon dont six des organismes interrogés lient la signification du changement social dans leur travail à leurs pratiques artistiques et à la mobilisation communautaire, et la manière dont ils considèrent l’incidence de leur travail sur le plan social. Ensuite, on examine les diverses façons de concevoir la formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social.

Comprendre comment les significations données au changement social sont liées aux pratiques dans le domaine des arts et du changement social

Les 46 entrevues effectuées auprès des organismes et artistes précités ont permis de dégager sept grandes significations du changement social jugées essentielles dans le domaine des arts et du changement social. Les voici :

  1. favoriser l’équité et la justice;
  2. promouvoir la conscientisation;
  3. encourager l’autodétermination et la participation individuelle;
  4. réunir les gens et nouer des liens entre personnes et groupes;
  5. susciter le dialogue;
  6. donner la parole et susciter les témoignages;
  7. créer des visions novatrices et favoriser l’imaginaire pour ce que pourrait être le monde.

Cette analyse avait pour objectif d’explorer les valeurs organisationnelles, soit le sens du changement social, et d’associer ensuite ces valeurs aux pratiques et aux répercussions sociales dans six organismes différents. L’examen du lien entre les valeurs, les pratiques et les répercussions a permis de faire ressortir des thèmes tels que la collaboration, la décentralisation et la modélisation, ce qui a placé le travail de ces organismes dans une toute nouvelle perspective. Un des organismes échappait à toute description fondée sur un tel cadre; ce cas particulier porte à croire que de nouvelles méthodologies sont nécessaires pour mieux comprendre le domaine des arts comme facteur de changement social.

Comprendre l’enseignement et la formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social

Lorsqu’ils entreprennent des activités de formation, les six organismes analysés dans le cadre d’études de cas en matière d’enseignement et de formation ont chacun en tête une série d’objectifs pour la croissance de l’organisme, les apprenants, l’essor des arts comme facteur de changement social et la création du changement au sein de la société. Les programmes de formation peuvent être destinés aux artistes, aux travailleurs sociaux et aux militants des réformes sociales ou au grand public, et les apprenants peuvent provenir des milieux les plus variés. Les processus de recrutement, de demande et d’entrevue définissent le bassin d’apprenants dans les programmes. La plupart des programmes d’enseignement et de formation mettent l’accent sur l’apprentissage par la pratique et fournissent aux participants une expérience concrète de création artistique ou de mobilisation de groupes autour de la création artistique. La collaboration, la formation de relations interpersonnelles et le partenariat sont des notions clés en enseignement et en formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social. Quant à la structure des programmes de formation et au soutien qui leur est accordé, les contextes organisationnel et institutionnel sont à cet égard d’une importance capitale. Les ressources dont disposent ces programmes influent avant tout sur la composition et la diversité des apprenants qui peuvent y prendre part. Le contexte social élargi dans lequel ces programmes se situent (des quartiers aux réseaux en passant par les régions et les nations) a une incidence sur les possibilités et les expériences d’apprentissage.

Incidence sur la recherche dans le domaine des arts comme facteur de changement social

Les quatre domaines qui doivent faire l’objet de recherches plus approfondies sont : a) les valeurs que les organismes d’enseignement et de formation cherchent à inculquer aux apprenants, b) les valeurs, outils et compétences que les apprenants tirent de leur participation aux programmes de formation et la façon dont ils appliquent ce qu’ils ont appris à leur travail communautaire, c) les conclusions à tirer des programmes d’enseignement et de formation offerts dans le domaine des arts comme facteur de changement social et d) la manière dont le langage et les pratiques utilisés dans ce domaine peuvent influer sur l’élaboration de méthodologies de recherche novatrices.

Incidence sur la formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social

Une série de questions de réflexion découlant des conclusions de l’étude permettent de guider les spécialistes qui cherchent à élaborer des programmes d’enseignement et de formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social. Elles s’articulent autour des points suivants : valeurs, motivations et objectifs du programme, profil des apprenants, méthodes de recrutement, structure du programme et procédés employés, création d’une culture de programme, évaluation des apprenants et du programme, soutien aux anciens participants, contexte organisationnel et contexte social général.

Recommandations concernant la formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social

En guise de conclusion, neuf grandes recommandations sont formulées à l’intention des personnes qui cherchent à élaborer des programmes de formation dans le domaine des arts comme facteur de changement social. Elles découlent des résultats de l’analyse du sens donné au changement social, des pratiques artistiques qui y sont liées et de l’incidence des organismes artistiques sur le plan social, d’une part, et de l’examen des techniques d’enseignement et de formation, d’autre part. Les voici, en résumé.

  1. Réfléchissez à ce que le changement social signifie pour vous.
  2. Déterminez ce que le changement social signifie pour les collectivités dans lesquelles les apprenants seront situés.
  3. Examinez et approfondissez ce qui vous incite à concevoir un programme d’enseignement ou de formation.
  4. Essayez de tracer un schéma de votre théorie du changement. Associez les sens donnés au changement social à vos motivations et objectifs, aux pratiques que vous désirez inculquer aux apprenants, aux méthodes que vous utiliserez pour donner la formation ainsi qu’à votre vision de la réussite.
  5. Insistez sur la pensée critique et la collaboration éthique.
  6. Intégrez votre enseignement à vos processus de formation.
  7. Encouragez la diversité de façon proactive, tant chez le personnel que chez les apprenants. 
  8. Faites preuve d’imagination dans votre conception de la réussite à court, à moyen et à long terme.
  9. Évaluez et suivez vos succès et vos échecs.

 Rapport intégral (PDF en anglais, 2.2 MB)